Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 06:36

0_tigri_alias_whiskas.jpg

 

C'était un jeudi.

Vers 10 heures, mes Maîtres sont partis courir (mon Maître courait encore à l'époque).

Ils ont descendu le chemin puis pris la route, sur la gauche.

Pourquoi ?

Ils auraient pu monter le chemin et partir en direction de la montagne, mais… ils sont descendus.

Sept cents mètres plus bas ils ont entendu des miaulements venant de dessous les arbres, dix mètres en contre-bas de la route.

C'était manifestatement les appels d'un chat en détresse.

"Shooté" par une auto ?

Ils sont descendus tous les deux et ont vu sous les racines d'un arbre, comme dans une grotte, un petit chat gris.

Il s'est laissé attraper facilement et ne paraissait pas blessé.

Dans les bras de mon Maître il s'est mis à ronronner, ronronnement audible à dix mètres.

Que pouvaient-ils faire d'autre, mes Maîtres, que de remonter à la maison avec ce chat?

Moi, Frimousse, j'étais pas content, mais mes Maîtres m'ont expliqué qu'ils allaient rapporter le chat à ses Maîtres dès qu'ils les auraient trouvés.

Mes Maîtres n'avaient pas d'appareil photo numérique, à l'époque, et comme ce chat ressemblait beaucoup au chat des étiquettes Whiskas, mon Maître a fait des affichettes qu'il a été mettre dans tout le village.

Ils ont téléphoné à tous les gens susceptibles de connaître ce chat. Mais même "Chat Beauté", qui pourtant sait tout, ne le connaissait pas.

Le lendemain ils devaient aller faire une course en Bourgogne. Ils m'ont enfermé dans la maison et le chat trouvé à la cave, avec de l'eau et des croquettes.

Quand ils sont revenus le dimanche le minet était super heureux de les revoir. Mais ça réglait pas le problème. Personne ne voulait de ce chat.

Apparemment en bonne santé, il avait pourtant une grosse boule sous le ventre. Avait-il été abandonné parce qu'il avait une tumeur et que ses Maîtres ne voulaient pas payer les soins, ni même les frais de son endormissement ?

Le lundi, donc, direction ma docteure.

La boule ? Sans gravité : hernie ombilicale. Autrement, chaton de 4 ou 5 mois, en bonne santé.

Que faire de lui ?

Ma docteure : "Je vous le vaccine ?"  

Et voilà comment ils sont revenus avec Tigri.

Ça aurait fait dix ans aujourd'hui que mes Maîtres ont sauvé Tigri.

Sa vie avec mes Maîtres a commencé chez ma docteure et elle s'est terminée chez ma docteure, au même endroit...

Partager cet article

Repost 0
Published by Frimousse
commenter cet article

commentaires

Regards de chats 25/10/2012 17:22


Beau chemin de vie...


Sans doute dix années de complicité et d'une belle vie de chat. 


Cela fait peu de temps que j'ai découvert le blog de Frimousse, soit après le départ de Tigri.


Pourtant, grâce à ces photos et ces mots, il me semble familier et l'on ressent comme sa présence parmi vous.


Pleins de caresses à Frimousse et Rouxy

Frimousse 26/10/2012 08:39



C'est gentil.


Pour se consoler, il faudrait peut-être... changer de maison.



Zoé de gavin 25/10/2012 13:48


 Très belle histoire que ce début de vie chez vous !


 Triste la fin ...


10 années de bonheur partagé, c'est pas rien et ça laisse de sacrés bons souvenirs !


On ne t'oublie pas Tigri , tu es toujours dans notre ti-coeur !


 

tout l'artfilochette 25/10/2012 12:15


 même histoire pour moi !!!!filochette ma conduite chez le vétérinaire qui voulait  me supprimer !!de rage elle a claquer la porte  et depuis je vis heureuse 
  malgrès mon handicap !!!je suis aveugle    !!!!et je vis normalement     plume

Frimousse 25/10/2012 12:23



Comme RouXy avec ses 3 pattes...



Christian lemenuisiart 24/10/2012 19:38


comme quoi , les rencontres ne sont pas toujours facile


A bientôt

caramel 24/10/2012 19:34


Il a eu de la chance Tigri que tes maîtres changent leur parcours ;c'était écrit !!!


gors ronrons mon copain

Présentation

  • : Le blog de Frimousse
  • Le blog de Frimousse
  • : Moi, Frimousse, je cherchais une maison. J'avais essayé, sans succès, chez les voisins, alors je suis entré chez mes Maîtres et depuis je partage leur vie. Toujours en grande forme, dans le froid de l'hiver ou près du feu, à l'ombre des framboisiers en été… Mon comportement étrange, ma santé, leur a fait souci. Ils ont eu peur que ce soit grave. Ils espèrent que je partagerai encore de nombreuses années avec eux.
  • Contact

Photos et textes

Sur le Blog de Frimousse, toutes les images et tous les textes peuvent être utilisés librement, excepté à des fins commerciales.

Rechercher

Catégories